Daniel Perret

Site de Kota Cina (Sumatra, Indonésie)

Le site d'habitat de Kota Cina est aujourd'hui localisé dans la banlieue de Medan (province de Sumatra-Nord), en bordure du détroit de Malacca. Kota Cina, dont l'apogée se situe vraisemblablement aux XIIe - XIIIe siècles de notre ère, fait partie des principaux sites du détroit durant cette période. Ce programme, conduit en coopération avec le Centre national de la recherche archéologique d'Indonésie depuis 2011, vise notamment à préciser l'évolution du site, son organisation, l'origine de ses habitants, ainsi que ses rapports avec le monde extérieur. Il a bénéficié du soutien financier de la Commission consultative des fouilles à l'étranger et de l'ambassade de France en Indonésie. Un doctorant du Département de géographie de l'université Paris I - Panthéon-Sorbonne a participé à ce projet depuis 2013 afin d'étudier l'histoire environnementale du site et a soutenu sa thèse en décembre 2017. Des chercheurs appartenant à neuf autres institutions participent à ce projet : l'UMR 8155 ‘Centre de recherche sur les civilisations de l'Asie orientale' (CNRS/Collège de France/EPHE/université Paris-Diderot), l'INRAP, l'université de Fribourg (Suisse), le Field Museum de Chicago (USA), l'université Ludwig-Maximilians de Munich (RFA), le Musée Royal de Mariemont à Mrolanwelz (Belgique), the Nakamura Hajime Eastern institute (Japon), l'unité de recherche BioWooEB (CIRAD), ainsi que l'UMR 7324 - CITERES ‘Laboratoire Archéologie et Territoires' (CNRS/université de Tours).
Les opérations de terrain étant terminées, Daniel Perret rédige plusieurs chapitres et coordonne l'avancement des travaux des contributeurs à l'ouvrage collectif qui clôturera ce programme.
Une exposition bilingue (accompagnée d'un catalogue) présentant le programme a été organisée à l'Alliance française de Medan (juin-septembre 2018), puis au musée des arts asiatiques de l'université Malaya à Kuala Lumpur (mai 2019).


Les sites de Bongkissam et Sungai Jaong (Sarawak, Malaisie)

Les sites de Bongkissam et Sungai Jaong sont situés dans le delta du fleuve Sarawak, à quelque 25 kilomètres au nord de Kuching, la capitale de l'État de Sarawak, dans la partie malaisienne de l'île de Bornéo. Redécouverts après la Seconde guerre mondiale, ces deux sites ont fait l'objet de fouilles sommaires jusqu'au milieu des années 1960, livrant notamment de grandes quantités de céramiques chinoises, de poteries et de scories de fer, ainsi que les vestiges d'une petite structure hindo-bouddhique en pierre, unique à ce jour dans cet État. Le but du programme, en coopération avec le Département des musées de Sarawak est de reprendre l'étude de ces sites par de nouvelles fouilles destinées à préciser leur chronologie, leur organisation, les activités qui y étaient menées, ainsi que leurs rapports avec le monde extérieur. Diverses interventions se sont déroulées sur les deux sites en juillet-août 2018 (avec la collaboration de C. Pottier), et les premières fouilles ont été lancées sur le site de Sungai Jaong en juin 2019. Le Centre de recherche sur les civilisations de l'Asie orientale (CNRS/EPHE), le laboratoire Archéomatériaux et Prévision de l'Altération (CNRS), ainsi que le laboratoire de géographie physique de Meudon (CNRS) sont associés à ce programme, qui a bénéficié en 2018 et 2019 d'un appui financier du programme IRIS-Études globales de PSL, ainsi que de l'ambassade de France en Malaisie. A compter de 2020, ce programme bénéficie du soutien financier de la Commission consultative des fouilles à l'étranger.

Épigraphie d'Asie du Sud-Est

Daniel Perret poursuit, avec Arlo Griffiths, l'inventaire des inscriptions « classiques » du monde insulindien, programme mené en coopération avec le Centre National pour la Recherche Archéologique d'Indonésie depuis 2002. Son but est de recenser toutes les inscriptions en caractères d'origine indienne provenant d'Asie du Sud-Est maritime, datées au plus tard de l'an 1600 EC.
Suite à un atelier sur l'épigraphie d'Asie du Sud-Est organisé en 2011 à Kuala Lumpur par Daniel Perret en coopération avec l'Association des archéologues de Malaisie, un ouvrage collectif, sous la direction de Daniel Perret, livrant le premier panorama de la recherche épigraphique dans la région, traitant à la fois des inscriptions en caractères indianisés, en caractères chinois, en caractères arabes et en caractères latins, a été publié par l'EFEO en 2018.

Daniel Perret

Directeur d'études

Responsable du Centre de Kuala Lumpur

École française d'Extrême-Orient
c/o Department of History
Faculty of Arts and Social Sciences
University of Malaya

50603 Kuala Lumpur, Malaisie
Tél. : + 60 3 79 67 54 98
Fax : + 60 3 79 67 54 63

dagperret@yahoo.com