Historique

statue

Les années indochinoises

L’École française d’Extrême-Orient est fondée en 1898 à Saigon, sous la dénomination originelle de Mission archéologique d'Indo-Chine. Créée sous la double impulsion des orientalistes de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et du gouvernement général de l’Indochine, les premiers veulent encourager le séjour de chercheurs sur le terrain en Asie – à l’instar de ce qui se fait déjà à Athènes, à Rome ou au Caire – le second souhaite la fondation d’une institution qui puisse prendre en charge l’inventaire et la préservation du patrimoine culturel indochinois. En 1900 la dénomination de l'institution est changée : elle porte désormais le nom d'École française d’Extrême-Orient. En 1902, le siège de l’École est installé à Hanoï avec pour missions scientifiques principales l’exploration archéologique, la collecte de manuscrits, la conservation des monuments, l’inventaire ethnographique des groupes ethniques, l’étude du patrimoine linguistique, sans oublier l’histoire de toutes les civilisations asiatiques, de l’Inde jusqu’au Japon. En appui à cette vaste ambition scientifique, une bibliothèque et un musée, devenu depuis Musée national d’Histoire du Vietnam, viendront bientôt compléter l’installation du siège. D’autres musées suivront : Da Nang, Saigon, Hué, Phnom Penh, Battambang, etc. En 1907, l’EFEO reçoit la charge de la Conservation du site monumental d’Angkor. Cette première période de l’École reste marquée par des collaborateurs prestigieux qui comptent toujours parmi les grands noms de l’orientalisme : Paul Pelliot, Henri Maspero, Paul Demiéville en sinologie ; Louis Finot, George Cœdès pour l’épigraphie indochinoise ; Henri Parmentier pour l’archéologie, Paul Mus, pour l’histoire des religions…

Le redéploiement

Après 1945 s’ouvre une nouvelle période pour l’EFEO. Malgré la guerre, et grâce à une volonté sincère de coopération scientifique avec les nouveaux États indépendants, ses membres vont poursuivre leurs travaux en Asie du Sud-Est continentale : ethnologie, études sur le bouddhisme, sur les langues, sur les littératures, et bien sûr archéologie, avec les grands chantiers de reconstitution des monuments d’Angkor par la méthode de l’anastylose. En 1957, l’École doit cependant quitter Hanoi, puis Phnom Penh en 1975. Elle met cette période complexe à profit pour élargir ses implantations et développer de nouvelles coopérations scientifiques. Dès 1955, en Inde, un centre permanent est ouvert à Pondichéry, pour conduire des recherches sur la littérature sivaïte et sur l’histoire de l’art du sud du pays, auquel sera plus tard adjointe une antenne à Pune. La fin des années 1950 voit aussi la mise en place à Jakarta d’un centre qui accueille des spécialistes d’épigraphie religieuse et des archéologues. À partir de 1968, au Japon, l’Institut du Hobogirin réunit à Kyoto des spécialistes de l’histoire du bouddhisme chinois et japonais tandis que, quelques années après, un centre est constitué à Chiang Mai consacré au bouddhisme sud-est asiatique. À cette période restent associés, parmi d’autres, les noms de Jean Filliozat pour l’indianisme, Rolf Stein pour la sinologie et la tibétologie, Bernard Philippe Groslier pour l’archéologie à Angkor, Charles Archaimbault pour l’ethnologie du Laos, Maurice Durand pour les études vietnamiennes…

L’EFEO au XXIe siècle

La fin des conflits et une relative stabilité politique en Asie du Sud-Est ont permis, à la demande des scientifiques locaux, la réinstallation de l’EFEO dans la péninsule indochinoise. Au Cambodge d’abord, en 1990, avec la restitution du terrain de Siem Reap par les autorités et la reprise de grands chantiers archéologiques à Angkor. Mais aussi, trois ans plus tard au Laos, puis à Hanoi où l’École dispose désormais d’un nouveau centre, équipé d’une bibliothèque, et mène des travaux d’édition (corpus épigraphique) et des recherches en histoire et en anthropologie. Ce retour sur son lieu de naissance n’a pas freiné la poursuite du redéploiement de l’EFEO. Redéploiement géographique : antennes à Kuala Lumpur, à Hongkong (Université chinoise), à Taipei (Academia sinica), à Tokyo et à Séoul, enfin un centre à Pékin en 1997. Redéploiement thématique aussi, avec un élargissement vers le  monde contemporain : étude de réseaux de commerçants indiens, histoire démographique récente des hauts plateaux de la péninsule indochinoise et question de l’intégration des populations minoritaires, nouvelles dynamiques religieuses en contextes chinois, thaï ou  indonésien, évolution des politiques patrimoniales… L’EFEO aborde le XXIe siècle en intégrant résolument les apports des nouveaux outils technologiques et en situant encore davantage ses travaux dans le cadre de la coopération internationale, asiatique et européenne notamment.

Actualité de l'EFEO
Information Covid-19 : fonctionnement de la bibliothèque
Paris, France, 25 novembre 2021

A partir du lundi 13 septembre, les modalités d'accès à la bibliothèque de l'EFEO évoluent :

  • La bibliothèque sera ouverte du lundi au vendredi de 9 h à 18 h,
  • Il ne sera plus nécessaire de réserver une place en salle de lecture, mais il faudra être inscrit ou préinscrit sur le catalogue Bulac pour le site "Maison de l'Asie": https://catalogue.bulac.fr/,
  • Les documents seront communiqués 20 mn après leur réservation depuis votre compte lecteur, et seront mis à disposition sur les tablettes côtés patio en salle de lecture,
  •  La bibliothèque accueillera 15 lecteurs par jour. En cas d'affluence, priorité sera accordée aux lecteurs consultants les documents de l'EFEO,
  • Le pass sanitaire ne sera pas exigé, mais le port du masque et le respect des gestes barrières continueront de s'appliquer. 
Si vous présentez des symptômes du type de ceux de la Covid-19, merci de reporter votre passage à la bibliothèque.
Colloque
Lyon, France, 25 novembre 2021

Alain Arrault et Fabienne Jagou participent au colloque "Corps des dieux, Gestes des hommes", organisé par Claire Vidal (université Lumière Lyon 2), dans le cadre du projet Impulsion, IdexLyon (2019-2021) à l'Ecole normale supérieure de Lyon, les 25 et 26 novembre 2021.

En savoir plus
Vidéo
25 novembre 2021

Découvrez "Les manuscrits en pāli de l'EFEO : un patrimoine vivant", la nouvelle vidéo des "Trésors asiatiques de l’EFEO" avec Maïté Hurel et Javier Schnake.
Conférence
Hanoï, 25 novembre 2021

Le 25 novembre se tient la conférence internationale "Archives photographiques de l’EFEO dans la Bibliothèque des sciences sociales de l’Académie des sciences sociales du Vietnam" à Hanoï, avec des interventions pour l’EFEO de Christophe Marquet, Isabelle Poujol et Philippe Le Failler.
Atelier thématique
Paris, France, 24 novembre 2021
Les Écoles françaises à l’Étranger (EFE), l’Inrap et Bibracte organisent un atelier thématique sur les outils d'enregistrement de terrain. Cet atelier s’inscrit dans la continuité de la journée du 22 juin 2021 qui a permis à ces institutions d’initier un échange sur leurs pratiques respectives autour du numérique dans leurs activités de recherche.
Cette séance se tiendra à la fois en visioconférence et en présentiel, à la Maison de l'Asie, siège de l’École Française d’Extrême-Orient, à Paris.
En savoir plus
Exposition
Chiang Mai,Thaïlande, 19 novembre 2021
Inauguration le 19 novembre par l’Ambassadeur de France, Monsieur Thierry Mathou et par le Maire de Chiang Mai, M. Asanee Buranupakorn, d’une exposition de photos anciennes de l’EFEO présentée par la ‘House of Photography’, musée-galerie installé au cœur de la cité intra-muros. Version augmentée de "Des temples et des hommes".
Cette exposition comprend des clichés d’Angkor, mais aussi de Phimai, de Phanom Rung et de Phanom Wan, mettant en exergue la coopération de longue date entre l’EFEO et les archéologues thaïs, au premier rang desquels le Prince Damrong, dont une photo en pied accueille les visiteurs dans la salle principale.   
Prix Émile Sénart 2021
Paris, France, 17 novembre 2021

Le prix Émile Sénart 2021 de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres a été décerné à Ramyatna Shukla pour l’ensemble de ses recherches consacrées au vyākaraṇa, technique indienne de description grammaticale et philosophie de la parole, exégèse et logique.
Journée d'étude
10 novembre 2021
Valérie Gillet et Coline Lefrancq organisent la journée d'étude Le terrain en Asie du Sud en contexte difficile : tour d’horizon des méthodologies développées par les chercheuses et chercheurs en sciences humaines et sociales.
Le mercredi 10 novembre de 10h à 16h30 dans le Grand Salon de la Maison de l'Asie, 22 avenue du Président Wilson, 75116 Paris.
Programme
In Memoriam
27 octobre 2021
Soedarmaji Jean Henry Damais nous a quittés le 15 septembre 2021, à l'âge de 79 ans. Ancien directeur du musée d'Histoire de Jakarta (museum Fatahillah), expert en patrimoine architectural et conseiller culturel des gouverneurs successifs de Jakarta depuis les années 1960, Adjie Damais, tout au long de sa carrière, a apporté son soutien indéfectible au centre EFEO de Jakarta et à ses chercheurs.

Lire la suite EN SAVOIR PLUS
Nouvelle Parution

D'un empire, l'autre
Premières rencontres entre la France et le Japon au XIXe siècle, François Lachaud & Martin Nogueira Ramos (éd.), Études thématiques 33, Paris, EFEO, 2021, 402 pages.


En savoir plus