Histoire de la bibliothèque de Paris

Un peu d'histoire

Fondée à Hanoi en 1903, la bibliothèque de l'Ecole française d'Extrême-Orient témoigne de l'évolution des recherches et centres d'intérêt de l'EFEO sur la longue durée. Durant la période indochinoise (1900-1957), elle a pour mission de réunir tous les ouvrages imprimés ou manuscrits relatifs à l'Indochine française, et au-delà les publications importantes sur l'Extrême-Orient. Elle s'accroît régulièrement par achats, dons et échanges, mais est également dépositaire des ouvrages imprimés aux frais ou avec le concours financier de l'administration coloniale. En 1944, la bibliothèque de Hanoi abritait quelque 80000 volumes (manuscrits compris), dont 40000 en langues européennes. A la fin de le période coloniale, les accords de partage des collections de l'EFEO entre la France et les trois nouvelles nations de l'ex-Indochine française stipulent que les ouvrages en langues européennes restent la propriété de EFEO, les documents dans les langues locales revenant aux nouvelles nations. Un important travail de microfilmage des principaux manuscrits en langues originales est alors entrepris. Un envoi de plusieurs dizaines de milliers de livres, portant en majorité sur l'Asie du Sud-Est, constituera le noyau de l'actuelle bibliothèque parisienne de l'École, inaugurée en 1968 à l'ouverture des Instituts d'Extrême-Orient, devenus la Maison de l'Asie.

La bibliothèque de l'EFEO compte aujourd'hui environ 100 000 monographies et plus de 1 700 titres de périodiques (dont plus de 700 vivants). Elle conserve aussi plusieurs milliers d'estampages khmers et cam notamment, ainsi qu'environ 150 000 clichés photographiques. Sa mission a évolué avec le développement de nouveaux terrains de recherche, désormais étendus à une grande partie de l'Asie. Aux fonds historiques sur l'Asie du Sud-Est, s'ajoutent les fonds Chine-Japon et Asie du Sud. La politique documentaire est restée fidèle aux domaines phares de l'Ecole (archéologie, épigraphie, ethnologie, religions notamment), sans cependant négliger les disciplines émergentes de la recherche à l'Ecole, en complémentarité avec les autres institutions abritant des fonds similaires (Collège de France, BULAC). Les échanges de publications constituent une part importante des acquisitions, et s'opèrent avec des universités et centre de recherche asiatiques comme européens ou américains

Le réseau des bibliothèques EFEO

La centrale de Paris s'inscrit au coeur d'un réseau de bibliothèques implantées dans certains des centres asiatiques de l'Ecole. Actuellement, Chiang Mai, Hanoi, Jakarta, Pondichéry, Siem Reap et Vientiane possèdent des bibliothèques significatives, créées pour et par les chercheurs sur place, qui alimentent également celle de Paris. Elles sont intégrées dans le Système universitaire de documentation et reliées au réseau de catalogage BULAC. Là encore, la définition d'une politique documentaire basée sur la spécificité des fonds déjà présents s'est imposée. Le bouddhisme est bien représenté grâce aux collections de Chiang Mai. Pondichéry possède des fonds particulièrement riches sur la philologie sanscrite et tamoule, l'archéologie et l'épigraphie de l'Inde du Sud. Siem Reap est au coeur du programme de conservation d'Angkor et Hanoi s'étoffe dernièrement sur l'ethnologie et les populations de la péninsule indochinoise. Jakarta pour sa part, suit de près les évolutions sociales et religieuses en cours dans la zone. Enfin Vientiane constitue l'unique bibliothèque de recherche implantée au Laos.

 

Actualité de l'EFEO
Conférence de Christophe Marquet au musée départemental des beaux-arts de Fukui
Fukui, Japon, 28 juillet 2018
Christophe Marquet donne une conférence sur « La redécouverte de l'imagerie d'Ôtsu sous l'influence française » au musée départemental des beaux-arts de Fukui, le 28 juillet à 14h, dans le cadre de l'exposition Picasso et l'art ancien à travers les estampes de la Bibliothèque nationale de France.
(Illustration: Benkei à la lance, peinture d’Ôtsu, XVIIIe s., ancienne collection Pierre Barboutau (1862-1916), The Minneapolis Institue of Arts)
Conférence sur l'archéométallurgie
Bangkok, Thaïlande, 17 juillet 2018
Le Centre EFEO de Bangkok organise une conférence sur l'archéométallurgie intitulée "Manufacture, origin and dating of iron from the Phimai and Phnom Rung temples: A proposition to document the production and the consumption of iron in Northeast Thailand," présentée par  Stéphanie Leroy (CNRS, France) et Pira Venunan (Department of Archaeology, Faculty of Archaeology, Silpakorn University, Thailand). La conférence se tiendra le 17 juillet 2018, de 10h30 à 12h, au Princess Maha Chakri Sirindhorn Anthropology Centre.
Fourth International Intensive course in Old Javanese
Yogyakarta, Central Java, Indonesia, 15 juillet 2018
Avec pour objectif d'aider au développement d'une nouvelle génération de philologistes en vieux javanais et afin de stimuler la coopération internationale sur cette discipline, l'École française d'Extrême-Orient (EFEO) et la National Library of the Republic of Indonesia (Perpusnas), avec le support de l'École Pratique des Hautes Études (EPHE, Paris), de PSL Research University (Paris), et de la Royal Netherlands Institute for Southeast Asian and Caribbean Studies (KITLV), coorganisent cette année encore, pour la 4e fois, un séminaire intensif de vieux javanais.
 EN SAVOIR PLUS
Vincent Tournier participe au congrès AAS-in-Asia
News Delhi, Inde, 05 juillet 2018
Vincent Tournier participe au congrès AAS-in-Asia, organisé par l'Association for Asian Studies et l'Ashoka University du 5 au 8 juillet à New Delhi. Il donne une communication intitulée « Monks, Kings, and the Borderlands: Revisiting the Spiritual Conquest of Buddhist South Asia », le 7 juillet, dans le cadre du panel Religious Networks and Political Ideas in Asian Perspective, organisé par Mme Upinder Singh.
Vient de paraître: Le Monde Hors Série N°62 Angkor - juillet-août 2018
France, 02 juillet 2018

Le Monde Hors Série N°62 est consacré à Angkor. Le magazine évoque les nombreux travaux de l'EFEO sur ce site et comprend des entretiens et des contributions de nombreux collègues  de l'institution : G. Abbe, E. Bourdonneau, D. Evans, C. Jacques, J. Gaucher, C. Pottier, P. Royère, B. Vincent.

EN SAVOIR PLUS

 

 EN SAVOIR PLUS