Arlo Griffiths

Après une formation en indianisme (spécialité : sanskrit) aux universités de Leyde et de Harvard, Arlo Griffiths obtient une bourse doctorale lui permettant de poursuivre des recherches en philologie védique. Il se consacre à l'étude de la tradition Paippalāda de l'Atharvaveda, toujours vivante en Orissa (Inde) jusqu'à nos jours. Il apprend sur le terrain la langue (indo-aryenne) oriya et commence à s'intéresser aussi à des traditions autres que celles brahmaniques. En marge de ses recherches doctorales, il poursuit quelques activités dans le domaine de la linguistique descriptive des langues tribales de la région, notamment celles qui appartiennent au groupe « munda », branche de la famille austroasiatique. Toujours actif comme indianiste-védisant, il infléchit ces recherches de plus en plus vers le sud-est asiatique, notamment les documents épigraphiques aussi bien en langue sanskrite qu'en langues vernaculaires austroasiatiques et austronésiennes (vieux-khmer, vx.-cham, vx.-javanais). Ses priorités sont la publication de documents manuscrits et épigraphiques inédits, sous forme d'édition critique, et leur exploitation d'un point de vue historique.

Après avoir obtenu son doctorat à l'université de Leyde en 2004, Arlo Griffiths est nommé maître de conférences en religions de l'Inde à l'université de Groningue ; l'année suivante, en 2005, il retourne à Leyde, y ayant accepté la chaire de sanskrit. Il entre à l'EFEO en 2008, et est affecté au centre de Jakarta de 2009 à 2014. Il enseigne  à L'Université de Lyon 3 et à la Section des sciences religieuses de l'EPHE à Paris.

Arlo Griffiths
Arlo Griffiths

Directeur d'études

Histoire de l'Asie du Sud-Est

(Professor of Southeast Asian History)

École française d'Extrême-Orient, 22 avenue du président Wilson, 75116 Paris, France
arlo.griffiths@efeo.net