Luca Gabbiani

Luca Gabbiani a étudié l’histoire et le chinois à la faculté des Lettres de l’université de Genève, dont il est diplômé en 1993, après un séjour d’une année à Taiwan. Il obtient son DEA d’histoire et civilisations de l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales en 1995, puis son doctorat auprès de la même institution en 2004. Entre temps, il a occupé pendant deux ans le poste d’assistant de la section de chinois de l’université de Genève (1995-1997), puis a effectué trois années de recherches à Pékin (1997-2000) avant d’être ATER au Collège de France entre 2001 et 2003.

Après une année et demie de séjour post-doctoral à l'université de Tokyo (2004-2005), il est recruté comme maître de conférences par l'Institut d'études politiques de Strasbourg, où il enseigne l'histoire contemporaine et l'histoire chinoise entre 2005 et 2007. Elu membre de l'Ecole française d'Extrême-Orient en 2006, il a été affecté au Centre de Taipei de 2007 à 2011 et au Centre de Pékin de 2011 à 2016. De retour en France, il a obtenu le diplôme d'habilitation à diriger des recherches en 2017 auprès de l'Institut nationale des langues et civilisations orientales (tuteur: Prof. Xiaohong Xiao-Planes). Dans le même temps il a mis sur pied un enseignement consacré à la Chine impériale moderne (XVe-XXe siècles) à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. 

Ses recherches portent sur l'évolution des institutions de gouvernement en Chine entre la fin de l'ère impériale et les premières décennies de la période républicaine, avec un intérêt particulier porté à l'apport des comunautés urbaines dans le processus de construction de ces institutions. Les questions du droit et du processus législatif figurent au coeur des interrogations qui animent son travail.

Au fil des ans, il a été conduit à collaborer à divers programmes de recherche internationaux d'envergure, parmi lesquels « Official Handbooks and Anthologies of Imperial China: A Descriptive and Critical Bibliography » dirigé par Pierre-Étienne Will (Collège de France), « Supplices chinois/Chinese torture : Approche iconographique, historique et littéraire d'une représentation exotique » dirigé par Jérôme Bourgon (CNRS, Institut d'Asie orientale) et « Épigraphie et mémoire orale des temples de Pékin - Histoire sociale d'une capitale d'empire » dirigé par Marianne Bujard (EPHE). De 2011 à 2015, il a été co-coordonnateur avec son collègue Jérôme Bourgon du programme de recherche " Legalizing space in China" (https://lsc.chineselegalculture.org), financé par l'Agence nationale de la recherche (ANR).

Il est membre statutaire du Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine au sein du laboratoire Chine-Corée-Japon (EHESS, CNRS, UMR 8173). Il a été membre du conseil de l'Association française d'études chinoises de 2002 à 2004 et éditeur assistant de la revue Études chinoises de 2000 à 2004. Depuis 2009, il est membre du comité éditorial de la revue Cahiers d'Extrême Asie, et depuis 2016, éditeur associé de la revue de sinologie T'oung Pao.

Luca Gabbiani
Luca Gabbiani

Maître de conférences

Ecole française d'Extrême-Orient 22, avenue du Président Wilson 75016 Paris
luca.gabbiani@efeo.net