Integration in Southeast Asia: Trajectories of Inclusion, Dynamics of Exclusion (SEATIDE)

SEATIDE

Lancé le 1er décembre 2012 au centre EFEO de Chiang Mai et à l’Université de Chiang Mai (Thaïlande), le projet européen Integration in Southeast Asia: Trajectories of Inclusion, Dynamics of Exclusion (SEATIDE) coordonné par l'EFEO a pris fin le 31 mars 2016. 

Conçu par un groupe de cinq institutions européennes et quatre institutions sud-est asiatiques, ce projet de recherche a été coordonné par Yves Goudineau (yves.goudineau@efeo.net) et Andrew Hardy (hardyvn25@yahoo.com) sur le plan scientifique et Élisabeth Lacroix (ideas.lacroix@gmail.com) pour la gestion. Le site internet dédié à SEATIDE est consultable à l'adresse www.seatide.eu.

SEATIDE visait deux objectifs: 1) mener des recherches sur la question de l'intégration régionale et nationale en Asie du Sud-est, dans un contexte géopolitique, en portant une attention particulière aux phénomènes d'exclusion et 2) renforcer l'Espace européen de la recherche (ERA) par le développement de la coopération scientifique et des échanges entre l'UE et l'ASEAN.

Composé de quatre "work packages" thématiques, SEATIDE étudiera d'une perspective nationale et transnationale les concepts suivants:

La diversité

L'université d'Hambourg (Allemagne) et l'EFEO ont examiné l'évolution des processus d'intégration nationale en fonction de la diversité régionale. Les conséquences de la construction des États-nation ont été analysées sous les angles du développement économique, de la culture nationale, de la religion, de la citoyenneté, de la centralisation, et des rivalités ethniques.

La prospérité

L'université de Milano-Bicocca (Italie) en partenariat avec l'université de Tallinn (Estonie) et l'Académie vietnamienne des sciences sociales, a étudié les mouvements des populations en Asie du Sud-est, en particulier la circulation transfrontalière, l'exode rural, la migration intra-nationale et transnationale de la main d'œuvre, afin de mesurer leurs impacts sur la vie des individus et des groupes. Les enjeux pour les femmes ont fait l'objet d'une attention particulière.

La circulation des connaissances

L'université de Cambridge (Royaume-Uni), et l'université de Sains-Malaysia (Malaisie) ont analysé l'émergence et la circulation des idées et des savoirs qui malgré la diversité des pays qui la compose ont façonné l'Asie du Sud-est. Une attention particulière a été portée au rôle passé et présent de l'Europe dans ces systèmes de connaissances.

La sécurité

L'université de Gadjah Mada (Indonésie), a évalué l'émergence de cadres politiques aux niveaux national et régional en Asie du Sud-est, au travers de l'analyse des crises historiques et contemporaines qui ont engendrées de nouvelles structures d'intégration tout en prenant en compte les formations culturelles qui distinguent le "ASEAN Way" de la construction européenne.

Les résultats du projet sont disponibles sur le site du projet (www.seatide.eu): organisation de conférences, publications, communiqués de presse et notes de synthèse à l'attention des décideurs politiques.

 

 

Le rapport final du projet est disponible ici.

Actualité de l'EFEO
Réouverture SUR RENDEZ-VOUS de la bibliothèque de l'EFEO
Paris, France,

A partir du lundi 6 juillet 2020, la salle de lecture de la bibliothèque ouvrira un nombre limité de places, sur rendez-vous. Ces places de consultation sont réservées aux étudiants avancés (M1, M2 et doctorat) et aux chercheurs en études asiatiques déjà inscrits à la bibliothèque et désirant consulter les collections de la Maison de l'Asie. Pour des raisons pratiques, nous demandons au lecteurs de réserver leurs documents au minimum 24 heures à l'avance. Les ouvrages réservés seront pré-déposés sur une table à l'arrivée du lecteur. Les réservations se font comme à l'habitude sur le catalogue de la bibliothèque, via le compte lecteur : catalogue.bulac.fr
POUR RESERVER UNE PLACE, CLIQUER ICI.
 EN SAVOIR PLUS
Information Covid-19
Paris, France,


Réouverture SUR RENDEZ-VOUS de la bibliothèque de l'EFEO


A partir du lundi 6 juillet 2020, la salle de lecture de la bibliothèque ouvrira un nombre limité de places, sur rendez-vous. Ces places de consultation sont réservées aux étudiants avancés (M1, M2 et doctorat) et aux chercheurs en études asiatiques désirant consulter les collections de la Maison de l'Asie. Pour des raisons pratiques, nous demandons au lecteurs de réserver leurs documents au minimum 24 heures à l'avance. Les ouvrages réservés seront pré-déposés sur une table à l'arrivée du lecteur. Les réservations se font comme à l'habitude sur le catalogue de la bibliothèque, via le compte lecteur : catalogue.bulac.fr

POUR RESERVER UNE PLACE, CLIQUER ICI.

Lorsque le nombre maximal de places ouvertes est atteint, la date de réservation disparait du menu déroulant.
Les places de lecture seront ouvertes à la réservation chaque jeudi, pour la semaine suivante.

Le reste de la Maison de l’Asie reste fermée au public jusqu’à nouvel ordre.

Toutes les manifestations culturelles et scientifiques restent annulées.
Second volume du rapport d’activité 2018/2019

Le second volume du rapport d’activité 2018/2019 a été présenté au Conseil scientifique de l’École le 23 juin. Il est désormais disponible ICI.

Journée jeunes chercheurs CEFC-EFEO 2020
Taipei, Taiwan, 22 juin 2020
Le centre EFEO de Taipei et l'antenne de Taipei du CEFC (Centre d'études français sur la Chine contemporaine) organisent la Journée jeunes chercheurs CEFC-EFEO 2020.

Yannis-Adam Allouache (Université nationale de Singapour), Joachim Boittout (EHESS), Marta Pavone (INALCO), Skaya Siku (Institut d’ethnologie, Academia Sinica) et Vladimir Stolojan (Institut de sociologie, Academia Sinica) présenteront les résultats de leurs recherches entourés d’une équipe pédagogique animée par Nathanael Amar (CEFC) et Frank Muyard (EFEO).
Signature convention bilatérale projet CHAMPA
Vientiane, Laos, 17 juin 2020
Le bureau de l’Agence française de développement (AFD) de Vientiane, déjà signataire avec l’EFEO d’une convention de partenariat pour différentes actions menées dans le cadre du projet CHAMPA, a signé le 17 juin avec le ministère laotien du Plan et de l’Investissement la convention bilatérale générale pour ce même projet. Celui-ci vise à la préservation et à la mise en valeur des patrimoines culturels et urbains des provinces de Champassak et de Savannakhet (sud-Laos). L’EFEO apporte son expertise scientifique et dispense des formations dans quatre domaines : géomatique, archéologie, muséographie et restauration.
Article du Vientiane Times.

Légende : 1er plan de gauche à droite : Mme Florence Jeanblanc-Risler, Ambassadrice de France au Laos, Dr. Kikeo Chanthaboury, vice-ministre du Plan et de l’Investissement et Matthieu Bommier, Directeur de l'AFD.