Frédéric Girard

Frédéric Girard, directeur d’études émérite de l’EFEO spécialisé en études japonaises classiques, travaille dans les domaines des sciences historiques, philologiques et sociales touchant l’histoire du bouddhisme et des religions au Japon. L’un de ses centres d’intérêt est, s’agissant d’une civilisation périphérique, l’acclimatation et l’interaction des influences étrangères au Japon, aux époques privilégiées de Nara, Kamakura, du Siècle Chrétien et de Meiji. Dans le cadre de ses recherches sur le bouddhisme, il travaille actuellement à une traduction intégrale du Shōbōgenzō et d’autres oeuvres de Dōgen (1200-1253), à l'université Komazawa, avec les professeurs Ishii Seijun et Ishii Shūdō, ainsi qu’aux Compendium des jésuites au Japon, aux textes qui leur sont associés, ainsi qu’aux réfutations japonaises du christianisme. Tout d’abord été orienté par Bernard Frank, Michel Soymié, Olivier Lacombe et André Bareau, il a accompli ses recherches au Japon notamment à la Maison Franco-Japonaise en contact avec des chercheurs et au sein d’équipes : Hirakawa Akira, Kamata Shigeo, Kimura Kiyotaka, Kobayashi Enshō, Shinkawa Tetsuo et Tanaka Hisao, en philosophie et histoire bouddhiques, Tsukishima Hiroshi, Miyazawa Toshimasa, Okuda Isao, Takahashi Shūei et Sugawara Akihide en philologie bouddhique, sur des manuscrits dans les bibliothèques monastiques et privées durant plusieurs décennies (Kōzanji, Tōdaiji, Ishiyamadera, Tōji, Daigoji, Matsugaoka bunko, Kanazawa bunko). Une cérémonie au Tôdaiji en l'honneur de l'impératrice Kômyô

Il a obtenu un Doctorat de IIIe cycle à l'université Paris-Diderot en 1981, le Diplôme de l'École Pratique des Hautes Études, Section Histoire et Philologie, en 1982, reçu le Prix Shibusawa-Claudel en 1992, et l'Habilitation à diriger les recherches à l'université Paris-Diderot en 2001. Il est entré à l'EFEO en 1982 comme membre temporaire, en est devenu membre permanent en 1991, et directeur d'études en 2002. Il a séjourné en détachement au Japon durant trois années au titre de l'EFEO. En collaboration avec Ishii Kōsei, il poursuit ses recherches sur le bouddhisme sino-japonais ancien et médiéval, avec Tsuchida Kenjirō, il aborde la pensée confucianiste et nativiste ainsi que leurs formes hybrides, avec Aramaki Noritoshi et Ōtake Susumu, il étudie les courants Huayan et du Rien-que-conscience en Chine, en Corée et au Japon, avec Manabe Shunshō, Park Hyounggook et Miyaji Akira il traite des matériaux iconologiques du bouddhisme. Il a diversifié ses activités au Japon dans des séminaires de recherches et des cycles de conférences aux universités Waseda, Tōkyō, Gakushūin, Keiō, Komazawa, Hanazono, Tsurumi, Tōyō, Daitōbunka, au centres de recherches de l’ICABS, du Nichibunken et du Muséum du Tōdaiji, ainsi que comme administrateur (Société internationale de philosophie de l’université Tōyō). Il a animé l’enseignement du bouddhisme à l’université de Genève et celui de la pensée et des religions japonaises en France, à l’université Paris-Diderot, à l’INALCO, la philologie du bouddhisme japonais à l’EPHE, IVe section, « Philologie des textes bouddhiques au Japon », et co-responsabilité du Master « Civilisation du Japon Classique », avec le professeur Charlotte Von Verschuer, à côté d’une activité éditoriale (membre du comité scientifique des Cahiers d’Extrême-Asie dont il est cofondateur). Membre de la Société Asiatique et du Bureau Japon du CRCAO, en France, il fait partie de plusieurs sociétés savantes en Europe et au Japon. 

Frédéric Girard
Frédéric Girard

Directeur d'études

(Philosophie et philologie du bouddhisme et religions japonaises)

22, avenue du Président Wilson
75116 Paris
Tél : +33 01 53 70 18 60
Fax : +33 01 53 70 87 60
f.r.r.girard@gmail.com