Forum CIK

Les inscriptions du pays khmer, rédigées principalement en khmer et en sanskrit, et dont l'importance pour la connaissance de l'histoire du Cambodge et de l'Asie du Sud-Est n'est plus à démontrer, font actuellement l'objet d'un regain d'intérêt dont le projet de " Corpus des inscriptions khmères " (CIK) est l'une des manifestations. En germe depuis septembre 2002, ce projet a démarré effectivement en 2004. Il fédère à ce jour des membres et membres associés de trois équipes de l'École française d'Extrême-Orient (EFEO) - " Archéologie du monde khmer ", " Bouddhisme ", " Indologie " - et d'une équipe de l'École pratique des hautes études (EPHE) - " Le monde indien : textes, sociétés, représentations " -, ainsi que plusieurs collaborateurs, de la Grande-Bretagne à l'Australie en passant par la Thaïlande et le Cambodge (voir la liste des participants et collaborateurs dans le fichier [programmeCIK], où l'on trouvera également une description plus détaillée du projet).

Le projet a deux objectifs immédiats :

  • reprendre et poursuivre l'inventaire des inscriptions du pays khmer, sur le modèle établi par G. Cœdès et continué par C. Jacques ;
  • donner une nouvelle impulsion à l'étude de ces textes par la constitution d'un vaste corpus électronique de l'ensemble de ces épigraphes.

Cliquer ici pour accéder au site

Actualité de l'EFEO
XXXIIIe Seoul Colloquium in Korea Studies
Séoul, Corée du Sud, 20 octobre 2020
Le XXXIIIe Seoul Colloquium in Korea Studies, organisé par le Centre de l'EFEO à Séoul, en collaboration avec la Royal Asiatic Society, est animé par Bernard Sénécal (professeur émérite à la Sogang University), sur le thème : "Life and Works of Seon 禪 Master Seongcheol 性徹 (1912-1993) - the most famous Korean Buddhist monk in the 20th century".
À 18h, au Centre EFEO de Séoul.

Légende : Le grand moine Seongcheol. Droits d'auteur : 백련암문화제단 & 성철 선사상 연구소 (Fondation culturelle Baek Ryeon Am et Institut de recherche pour la pensée zen Sung Chol).
''Kitashirakawa EFEO Salon''
Kyōto, Japon, 16 octobre 2020
Dans le cadre du Kitashirakawa EFEO Salon, la cinquième conférence du cycle 2019-2020 est présentée par Markus Ruesch (université Ryūkoku) sur le thème : "Des espaces secrets pour Amida : la fonction des espaces cachés dans les rites du bouddhisme de la Terre pure et leurs fondements doctrinaux (époque d'Edo)" (en japonais sans traduction).

La conférence aura lieu en ligne, sur la plateforme Zoom et sur place au Centre EFEO de Kyōto (accueil limité à 10 auditeurs, sur inscription). En savoir plus
Colloque ''Ancient Japanese Book Collection of the Social Sciences Library – Issues and Potential''
Hanoi, Vietnam, 14 octobre 2020
L’Institute of Social Sciences Information de Hanoi, qui possède une partie des collections de l'ancienne bibliothèque de l’EFEO, a organisé le 14 octobre un colloque sur le fonds japonais, intitulé : Ancient Japanese Book Collection of the Social Sciences Library – Issues and Potential.
Le directeur de l’EFEO, Christophe Marquet, y a donné une communication sur l’historique de ce fonds créé au début du XXe siècle par les premiers japonologues de l’EFEO et sur les ouvrages concernant le patrimoine artistique. 
Séminaire de l'EFEO Paris
Paris, France, 12 octobre 2020
Lundi 12 octobre, Christine Hawixbrock intervient sur le thème : "Nong Hua Thong (Laos), du trésor à la ville".

De 10h30 à 12h, Maison de l'Asie, 22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, Grand salon, 1er étage. La conférence aura lieu en ligne et sur place (accueil limité à 24 auditeurs sur inscription préalable).

En savoir plus
Kyoto lectures
Kyōto, Japon, 28 septembre 2020
Dans le cadre des Kyoto lectures, Kameyama Takahiko (université de Kyōto/université Ryukoku) présente la conférence : "Articulating Inner Dharma: Development of the Five Viscera Mandala in Japanese Esoteric Buddhism".

À 18h (heure du Japon). La conférence aura lieu en ligne, sur la plateforme Zoom et sur place au Centre EFEO de Kyōto (accueil limité à 10 auditeurs sur inscription auprès de : efeo.kyoto@gmail.com).

Le lien ainsi que le mot de passe permettant de se connecter seront affichés sur le blog du Centre de Kyōto et sur le site internet de l’ISEAS la veille.