Pierre-Yves Manguin

Formation

Après un bref passage dans une école d’ingénieurs, Pierre-Yves Manguin s’inscrit à l’Ecole Nationale des Langues Orientales Vivantes où il obtient en 1967 le Diplôme de Langue et Civilisation vietnamiennes. Parallèlement, il poursuit à la Sorbonne, à l’EPHE et à l’EHESS des études d’histoire (Michel Mollat du Jourdin) et d’ethnologie (avec Georges Condominas). Il obtient en 1970 son Diplôme de l’Ecole pratique des Hautes Etudes (IVe section) en histoire de l’Asie du Sud-Est et soutient en 1977 son doctorat de IIIe cycle en histoire (EPHE/Université de Paris IV-Sorbonne). Il a obtenu son habilitation à diriger des recherches de l’EHESS en 2003.

Parcours

Engagé le 1er avril 1970 à l’Ecole française d’Extrême-Orient, il a été affecté à plusieurs reprises depuis 1977 au Centre de l’EFEO en Indonésie, où il a vécu une quinzaine d’années. Il est aujourd’hui en poste au siège parisien de l’EFEO. Il a dirigé à l’EFEO les unité de recherche « Asie du Sud-Est : échanges, religions, États » (1997-2007), « Cités anciennes et structuration de l’espace en Asie du Sud-Est » (2008-2011) et coordonne le programme « L’espace khmer ancien : Construction d’un corpus numérique de données archéologiques et épigraphiques » (sur financement de l’ANR 2009-2011). Il est depuis 2012 rédacteur-en-chef du Bulletin de l’EFEO. En 1984, il a été parmi les membres fondateurs du Lasema (Laboratoire Asie du Sud-Est et Monde austronésien/ CNRS-UPR 297). Il a été Visiting Fellow au Trinity College de l’Université d’Oxford en 1985 et Senior Visiting Fellow à l’Asia Resarch Institute de la National University of Singapore en 2007. Il a été co-fondateur et le premier président élu (1984-1987) de l’Association française pour la Recherche sur l’Asie du Sud-Est, membre du bureau de l’European Association of Southeast Asian Archaeologists (1992-2010) et président de l’European Association of Southeast Asian Studies (2004-2007). Il collabore depuis 2012 à la Major Collaborative Research Initiative "The Indian Ocean World : The Making of the First Global Economy in the Context of Human-Environment Interaction", coordonné par McGill University à Montréal.

Domaine de recherches et travaux en cours

Ses recherches portent sur l’histoire de la façade maritime de l’Asie du Sud-Est pré-moderne, et plus particulièrement sur l’étude des réseaux marchands en mer de Chine et dans l’Océan indien, de leur rôle dans la formation des systèmes politiques et de l’urbanisation. Au cours de diverses opérations de recherche, il a aussi étudié les perceptions qu’ont les sociétés côtières de leur histoire et de leur environnement maritime, à travers l’étude de leur vocabulaire et de leurs représentations. Il a participé à un programme de recherches pluridisciplinaires sur la dynamique du peuplement de Sumatra.

Fondées d’abord sur les seuls documents écrits, ses recherches ont à partir des années 1980 fait un appel grandissant à l’archéologie pour compléter les données historiques manquantes. Ces programmes de fouilles archéologiques, effectués en coopération avec les chercheurs de l’Indonésie et du Viêt Nam, ont porté tout à la fois sur les navires marchands et sur les villes portuaires de ces deux pays.

Il a ainsi dirigé des missions archéologiques à Sumatra sur les sites portuaires de l’époque de Srivijaya (7e-13e siècles) et de nouvelles prospections sur ces sites en 2010 et 2011. Ces recherches ont permis d’abord d’établir enfin sans conteste que G. Cœdès avait eu raison de placer à Palembang la capitale de Srivijaya. Elles ont surtout contribué à établir une chronologie solide pour l’histoire de ce grand État maritime et à démontrer que la tradition des villes marchandes de l’Asie du Sud-Est insulaire remontait au premier millénaire de l’EC. Ses recherches ont ensuite porté sur le site portuaire de Oc Eo, dans le delta du Mékong (1er-7e siècles). Il a enfin mené jusqu’en 2007un programme sur les sites de Batujaya et de Cibuaya (1er-7e siècles), à Java-Ouest. Ces deux derniers programmes s’attachent à mieux comprendre une période jusqu’ici négligée de l’histoire de l’Asie du Sud-Est, pendant laquelle les premiers systèmes politiques de la région, fondés sur les échanges à longue distance, se développent et adoptent progressivement des modèles culturels importés de l’Inde.

Enseignement

De 1991 à 2005, il a assuré un séminaire hebdomadaire à l’Ecole pratique des Hautes Etudes (IVe section) intitulé « Archéologie historique de la façade maritime de l’Asie du Sud-Est », comme chargé de conférences puis comme directeur d’études. En 2003 et 2004, une partie de son enseignement a aussi été effectué dans le cadre de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Université Lumière - Lyon II. Depuis 2006, il donne un séminaire hebdomadaire à l’EHESS intitulé « Histoire et archéologie de l’ancienne Asie du Sud-Est » (en collaboration avec Eric Bourdonneau depuis 2011).

Pierre-Yves Manguin
Pierre-Yves Manguin

Membres et membres honoraires

Histoire prémoderne et archéologie de l'Asie du Sud-Est


22, avenue du Président Wilson
75116 Paris
Tél : +33 01 53 70 18 60
Fax : +33 01 53 70 87 60
pierre-yves.manguin@efeo.net