Vientiane
Laos
FRANCAIS | ENGLISH


Responsable : Christine Hawixbrock

École française d’Extrême-Orient FEML
1 rue Sisangvone – Unit 6
Bane Naxay
BP 3248
Vientiane
Laos
Tel +856 21 41 46 20
Fax +856 21 41 39 52 christine.hawixbrock@efeo.net


PRÉSENTATION
BIBLIOTHÈQUE
Vientiane, architectures d'une capitale.
Vientiane, architectures d'une capitale.
Vientiane, architectures d'une capitale. Traces, formes, structures, projets
10 MAI 11
Sophie Clément-Charpentier, Pierre Clément,
Charles Goldblum, Bounleuam Sisoulath, Christian Taillard (dir.)

Ce livre présente une synthèse originale sur la capitale laotienne qui offre aujourd'hui le spectacle d'une ville en pleine transformation. Depuis les réformes économiques entreprises dans les années 1980 par la RDP Lao, les mutations de la capitale laotienne ont changé de rythme temporel et d'échelle spatiale. La redéfinition des principes de la planification urbaine et de l'administration territoriale requiert de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences prenant en compte les spécificités de Vientiane : son histoire, ses marqueurs identitaires, ses formes et ses dynamiques.
Cet ouvrage témoigne de la recherche architecturale et urbaine menée en coopération par des chercheurs français et des acteurs de l'aménagement laotiens. Il s'organise autour de quatre entrées : traces, formes, structures, développements, qui constituent autant d'éclairages de la ville dans sa durée, ses espaces et ses perspectives.
Capitale singulière, conservatoire de certains traits communs aux urbanités sud-est asiatiques antérieures aux colonisations européennes, Vientiane présente un modèle décalé de ville-capitale dans le monde asiatique contemporain. Trop longtemps absente dans les recherches sur les villes asiatiques, sa réintégration dans le champ de la recherche urbaine constitue une ouverture comparative essentielle.

ISBN 978-2-86222-071-0, 220 x 245, 480 p.,
330 ill. N/B & 16 p. coul., 40 € / Cahier de l'Ipraus numéro 7

Extraits de l'introduction de S. Clément-Charpentier, à propos des contributions du centre EFEO de Vientiane :

En mobilisant toutes les sources existantes, annales en langue vernaculaire, épigraphie et archéologie, Michel Lorrillard dans le chapitre 1 souligne l'importance de la position de Vientiane dans l'ensemble géographique et humain que définissent les vallées du Mékong et de ses affluents ["Vientiane et le Mékong : situation de la ville dans l'espace régional et la longue durée" (pp. 33-50)]. Dans cette région à l'occupation très ancienne, puisque des vestiges témoignent que la culture mône s'y est répandue dès le premier millénaire, tandis que d'autres attestent d'une occupation par des populations khmères, la diffusion du pouvoir lao dès le règne de Fa Ngum est attestée par la présence d'établissements humains qui jouaient le rôle de villes étapes dans les réseaux d'influence du bassin inférieur du Mékong, réparties en aval jusqu'aux limites du territoire contrôlé par les Lao.
Les données les plus récentes sur l'histoire de la ville de Vientiane à partir d'investigations de terrain et de fouilles archéologiques nous sont livrées dans le chapitre 2 par Michel Lorrillard ["Vientiane au regard de l'archéologie" (pp. 51-76 )]. S'appuyant sur un rapport de 1977 du département de l'Archéologie et des Musées, il émet des hypothèses sur l'origine, la fonction et la datation des différentes enceintes de la ville, à partir de l'examen d'anciennes photos aériennes et d'observations faites sur place. Des fouilles réalisées entre 2004 et 2007 sous les rues Setthathirat et Samsenthai par une équipe d'archéologues japonais en coopération avec ce même département, révèlent notamment la présence d'importantes fondations de murs dans le cœur de la ville ancienne, que l'auteur rapproche de ce que l'on sait sur la localisation des temples d'après les premiers plans.

 publication