Bangkok
Thaïlande
FRANCAIS | ENGLISH


Responsable : Jacques Leider

Ecole française d'Extrême-Orient
Princess Maha Chakri Sirindhorn Anthropology Centre
20 Borommaratchachonnani Road
Bangkok 10170
Thaïlande
Tél : +66 2 433 12 68
Fax : +66 2 880 93 32 jacques.leider@efeo.net
efeo@sac.or.th


PRÉSENTATION
Jan Dressler
Jan Dressler
Jan Dressler boursier à l'EFEO
03 MARS 14
Jan R. Dressler est étudiant en doctorat en l'étude de l'Asie du sud-est à l'Asien-Afrika-Institut de l'université Hamburg. Bénificier d'une bourse de terrain de quatre mois de l'EFEO, il prépare un projet de recherche sur "le développement de la vice-royauté au Siam" pour le premier semestre de l'année 2014 au centre de Bangkok.


Résumé / Abstract de recherche:

Au cours de la fin du 18e et début du 19e siècle, les diplomates, commerçants et voyageurs européens ont été impressionnés par le gouvernement siamois, qui était dirigé par deux rois. Le but de la recherche est d'examiner le phénomène de la vice-royauté (wang na) sur la base de sources siamois et étrangères et de décrire le développement de ce système particulier au cours de la période entre l'établissement de la dynastie actuelle en 1782 AD et la disparition du dernier vice-roi en 1885 AD.

Afin d'extraire des modèles qui pourraient avoir influencé l'image de soi et le comportement des vice-rois pendant le début de la période de Rattanakosin, je vais résumer les épisodes pertinents d'œuvres de la littérature en Pali et les chroniques d'Ayutthaya. Me basant sur des informations relatives aux démarches administratives ordinaires de la plupart des sources primaires inédites, j'ai l'intention de décrire globalement l'évolution de la fonction de vice-royauté, ainsi que son rôle réel dans la politique étrangère, les finances publiques, la fiscalité, la législation et les religions. En appliquant la méthode de la diplomatique sur les documents officiels tels que les lois sur les vice-rois, les ordres royaux, des commissions de fonctionnaires de justice, les actes religieux, les titres fonciers, etc., je vais ajouter une approche différente de l'étude du pouvoir vice-royal et son expression. Dans une dernière étape, je vais montrer comment les premiers traités sur le vice-roi de même que le travail éditorial sur des différentes chroniques façonnent la perception de la vice-royauté jusqu'à présent.

Compte tenu de la pénurie de documents originaux, je souhaite inviter les lecteurs intéressés à contribuer des documents inconnus ou inédits de Wang Na afin d'élargir nos connaissances sur ce chapitre assez négligé de l'histoire thaïlandaise.

Remarque: Pour l'information des documents sur "Wang Na", veuillez contacter Monsieur Dressler via son mail - janrdressler[at]gmail.com

 boursier