Historique

statue

Les années indochinoises

L’École française d’Extrême-Orient est fondée en 1898 à Saigon, sous la dénomination originelle de Mission archéologique d'Indo-Chine. Créée sous la double impulsion des orientalistes de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et du gouvernement général de l’Indochine, les premiers veulent encourager le séjour de chercheurs sur le terrain en Asie – à l’instar de ce qui se fait déjà à Athènes, à Rome ou au Caire – le second souhaite la fondation d’une institution qui puisse prendre en charge l’inventaire et la préservation du patrimoine culturel indochinois. En 1900 la dénomination de l'institution est changée : elle porte désormais le nom d'École française d’Extrême-Orient. En 1902, le siège de l’École est installé à Hanoï avec pour missions scientifiques principales l’exploration archéologique, la collecte de manuscrits, la conservation des monuments, l’inventaire ethnographique des groupes ethniques, l’étude du patrimoine linguistique, sans oublier l’histoire de toutes les civilisations asiatiques, de l’Inde jusqu’au Japon. En appui à cette vaste ambition scientifique, une bibliothèque et un musée, devenu depuis Musée national d’Histoire du Vietnam, viendront bientôt compléter l’installation du siège. D’autres musées suivront : Da Nang, Saigon, Hué, Phnom Penh, Battambang, etc. En 1907, l’EFEO reçoit la charge de la Conservation du site monumental d’Angkor. Cette première période de l’École reste marquée par des collaborateurs prestigieux qui comptent toujours parmi les grands noms de l’orientalisme : Paul Pelliot, Henri Maspero, Paul Demiéville en sinologie ; Louis Finot, George Cœdès pour l’épigraphie indochinoise ; Henri Parmentier pour l’archéologie, Paul Mus, pour l’histoire des religions…

Le redéploiement

Après 1945 s’ouvre une nouvelle période pour l’EFEO. Malgré la guerre, et grâce à une volonté sincère de coopération scientifique avec les nouveaux États indépendants, ses membres vont poursuivre leurs travaux en Asie du Sud-Est continentale : ethnologie, études sur le bouddhisme, sur les langues, sur les littératures, et bien sûr archéologie, avec les grands chantiers de reconstitution des monuments d’Angkor par la méthode de l’anastylose. En 1957, l’École doit cependant quitter Hanoi, puis Phnom Penh en 1975. Elle met cette période complexe à profit pour élargir ses implantations et développer de nouvelles coopérations scientifiques. Dès 1955, en Inde, un centre permanent est ouvert à Pondichéry, pour conduire des recherches sur la littérature sivaïte et sur l’histoire de l’art du sud du pays, auquel sera plus tard adjointe une antenne à Pune. La fin des années 1950 voit aussi la mise en place à Jakarta d’un centre qui accueille des spécialistes d’épigraphie religieuse et des archéologues. À partir de 1968, au Japon, l’Institut du Hobogirin réunit à Kyoto des spécialistes de l’histoire du bouddhisme chinois et japonais tandis que, quelques années après, un centre est constitué à Chiang Mai consacré au bouddhisme sud-est asiatique. À cette période restent associés, parmi d’autres, les noms de Jean Filliozat pour l’indianisme, Rolf Stein pour la sinologie et la tibétologie, Bernard Philippe Groslier pour l’archéologie à Angkor, Charles Archaimbault pour l’ethnologie du Laos, Maurice Durand pour les études vietnamiennes…

L’EFEO au XXIe siècle

La fin des conflits et une relative stabilité politique en Asie du Sud-Est ont permis, à la demande des scientifiques locaux, la réinstallation de l’EFEO dans la péninsule indochinoise. Au Cambodge d’abord, en 1990, avec la restitution du terrain de Siem Reap par les autorités et la reprise de grands chantiers archéologiques à Angkor. Mais aussi, trois ans plus tard au Laos, puis à Hanoi où l’École dispose désormais d’un nouveau centre, équipé d’une bibliothèque, et mène des travaux d’édition (corpus épigraphique) et des recherches en histoire et en anthropologie. Ce retour sur son lieu de naissance n’a pas freiné la poursuite du redéploiement de l’EFEO. Redéploiement géographique : antennes à Kuala Lumpur, à Hongkong (Université chinoise), à Taipei (Academia sinica), à Tokyo et à Séoul, enfin un centre à Pékin en 1997. Redéploiement thématique aussi, avec un élargissement vers le  monde contemporain : étude de réseaux de commerçants indiens, histoire démographique récente des hauts plateaux de la péninsule indochinoise et question de l’intégration des populations minoritaires, nouvelles dynamiques religieuses en contextes chinois, thaï ou  indonésien, évolution des politiques patrimoniales… L’EFEO aborde le XXIe siècle en intégrant résolument les apports des nouveaux outils technologiques et en situant encore davantage ses travaux dans le cadre de la coopération internationale, asiatique et européenne notamment.

Actualité de l'EFEO
Conférence de Christophe Pottier jeudi 11 mai
Paris, France,

Dans le cadre des conférences organisées par l'Association française des Amis de l'Orient avec le musée national des arts asiatiques - Guimet, Christophe Pottier donne une présentation intitulée « Les premières Capitales à Angkor : Nouvelles techniques et méthodes d'investigation sur l'émergence de l'urbanisme angkorien », le jeudi 11 mai dans l'auditorium Jean-François Jarrige du musée Guimet.

De 14h30 à 15h45 (Gratuit. Sans réservation, dans la limite des places disponibles)

Auditorium du musée des arts asiatiques - Guimet, 6 avenue Iéna 75116 Paris
Séminaire EFEO Paris
Paris, France,

Lundi 15 mai, Brice Vincent (EFEO) intervient sur le thème "Le mercure au Cambodge : métallurgie, alchimie, médecine"

De 11h à 12h30 (entrée libre)

Maison de l'Asie, salon du 1er étage, 22 avenue du Président Wilson, 75116 Paris

Ce séminaire est intégré au séminaire de Master « Asies » de l'EFEO, l'EHESS et l'EPHE
 EN SAVOIR PLUS
Nouvelle parution
02 mai 2017
La formation du Mahāvastu
et la mise en place des conceptions relatives à la carrière du bodhisattva


En savoir plus
Intervention de Michela Bussotti mercredi 3 mai
Paris, France,

Michela Bussotti intervient dans le séminaire Savoirs et productions du monde au XVIe siècle. Lieux, acteurs, échelles de Jean-Marc Besse, R. Mandressi et A. Romano (EHESS) à propos des premiers livres chinois en Europe à la séance intitulé : Englober le monde V. Empires des langues. Grammaires, dictionnaires et organisations des savoirs sur le monde

EHESS, salle AS1_23 (1er sous-sol), 54 bd Raspail, 75006 Paris.
Nouvelle parution
01 mai 2017
Empires en marche
Rencontres entre la Chine et l'Occident à l'âge moderne (XVIe-XIXe siècles)


En savoir plus
Journée d'étude internationale en hommage à Dejanirah Couto mercredi 26 avril
Paris, France,

Mercredi 26 avril une journée d'étude internationale en hommage à Dejanirah Couto, est organisée par Michela Bussotti (EFEO), François Lachaud (EFEO), Martin Ramos (EFEO) et Antonella Romano (EHESS-CAK), intitulée L'océan des savoirs : histoires à la croisée des mondes (XVIe -XIXe siècle).

Centre Alexandre-Koyré, salle de séminaire (5ème étage), 27 Rue Damesme, 75013 Paris
De 9h30 à 17h45

François Lachaud et Martin Ramos interviennent respectivement sur : Éloge de la curiosité : le monde des antiquaires dans l'Asie orientale et l'Europe modernes et Les réseaux catholiques dans le Japon des premiers Tokugawa (XVIIe siècle).
Mardi 25 avril conférence du Prof. Huang Chin-shing , Vice-Président de l’Academia Sinica
Paris, France,

A l'invitation de l'EFEO, mardi 25 avril, le Professor Huang Chin-shing , Vice-Président de l’Academia Sinica (Taipei), prononce une conférence sur le thème « Sage' and ‘Saint': A Comparison Between Confucianism and Christianity in Terms of Canonization ».

De 16h à 18h, Maison de l'Asie, 22 avenue du Président Wilson, 75016 Paris
Entrée libre

Cette conférence est organisée par Paola Calanca (EFEO) et sera animée par Stéphane Feuillas (Paris 7) et Vincent Goossaert (EPHE).
Séminaire EFEO Paris
Paris, France,

Lundi 24 avril Valérie Gillet (EFEO) intervient sur le thème « La période obscure (the Dark Period) du pays tamoul entre les IIe et VIe siècles de note ère : mythe ou réalité ? »

De 11h à 12h30 (entrée libre)

Maison de l'Asie (22 avenue du Président Wilson, 75116 Paris, salon du 1er étage)
 EN SAVOIR PLUS
Intervention de Michela Bussotti jeudi 20 avril
Paris, France,

Michela Bussotti intervient le 20 avril sur le thème « Généalogies d'un dictionnaire : les différentes versions du dictionnaire Chinois-Latin de Basilio Brollo (1648-1704) », dans le séminaire de l'équipe SPHERE (Sciences, Philosophie, Histoire - UMR 7219) Histoire des Sciences, Histoire du Texte, Université Paris Diderot.

Salle Rothko, 412B, Université Paris Diderot, bâtiment Condorcet, 4, rue Elsa Morante, 75013 Paris
EN SAVOIR PLUS
8ème atelier NETamil
Hambourg, Allemagne,

Le 8ème atelier NETamil se tiendra du 20 au 22 avril 2017 à Hambourg au Centre for the Study of Manuscript Cultures (CSMC). Le thème en est "Colophons, Prefaces, Satellite Stanzas".
Accédez au programme et à la page pour vous inscrire.
 EN SAVOIR PLUS